SELECTION D'OCCASION DESIGN XXème SIECLE

Gio Ponti

Né à Milan en 1891, Gio Ponti est diplômé de l’École polytechnique de Milan en 1921. En 1925 il est nommé directeur à la biennale de Monza en Italie, responsabilité qu’il conservera jusqu’à sa mort en 1979. Grâce à son implication, la Biennale connaît un formidable développement : déplacée à Milan en 1933, rebaptisée Triennale d’art et d’architecture moderne, elle devient un lieu privilégié d’observation de l’innovation au niveau international.
Directeur artistique de 1923 à 1930 pour Richard Ginori, fabricant de céramiques, il adapte l’ensemble des créations de l’entreprise à la production en série et conçoit des pièces néoclassiques couronnées d’un grand prix à l’Exposition internationale des Arts décoratifs (Expositions universelles de Paris) en 1925. En 1928, il est fondateur de DOMUS, une revue d’architecture.
En 1930, il crée pour Fontana des meubles et des luminaires et devient en 1933 directeur artistique de la filiale Fontana Arte pour qui il conçoit une lampe cylindrique cernée de disques de cristal et de miroirs. Enseignant de 1936 à 1961 à l’École Polytechnique de Milan, il forme plusieurs générations de designers. De 1946 à 1950, il conçoit pour Venini des bouteilles de verre, des lustres, dont un chandelier multicolore en verre de Murano.

En 1948, il crée la célèbre machine à expresso pour La Pavoni dont les cylindres chromés évoquent l’univers industriel. Exportée dans le monde entier, elle devient pour les adolescents qui fréquentent les cafés, le symbole de la « dolce vita ». Les années 1950 sont les plus prolifiques de sa vie : avec Piero Fornasetti, il crée des aménagements intérieurs néoclassiques, du mobilier. Au même moment, Ideal Standard lui confie la conception d’une gamme de sanitaires. Sa salle de bains « Série B », éditée en 1953, offre une ligne sobre et fonctionnelle à l’opposé du style néoclassique.

Dès 1955, la chaise Superleggera conçue pour Cassina, toujours en production aujourd’hui, arrive sur le marché. Ses qualités que sont ses lignes à la fois classiques – inspirées du mobilier traditionnel des pêcheurs de Chiavari, le village d’origine de Gio Ponti – et ultra-modernes ainsi que son poids plume (1,7 kg) font de la Superleggera un classique du design.
Gio Ponti contribua, par ailleurs, à créer en 1954 l’une des récompenses les plus importantes du design : le prix Compasso d’Oro.
Gio Ponti meurt le 16 septembre 1979. Une partie de ses meubles est actuellement fidèlement refabriquée par Molteni&C

Voici le seul résultat